vendredi 24 mars

A l 'heure où le métal reprend sa place
où tout change de couleur
les contours bavent sur le bord des jupes
le travail mal fait traverse les rues.
Au coin de l'une d'elles c'est encore une frontière
la jeune fille y traîne sa tristesse infinie
comme un vieux chien mourant au bout d'une laisse
boiteux, ignoble et larmoyant
il dégoute et fait geindre la pitié dans les gorges.
Sa tristesse infinie dégouline sans un bruit
son sourire est collé en affiche sonore
de glaçons qui tintent et se brisent.
Et le métal reprend sa place
se loge dans nos veines et leur fait du bien
dessine la ligne des lévres et y boit.
Foule bruisse, couvre son trottoir
Passe, sous les chapeaux tracasse;
et passe.

Posté par Euphrasie à 18:19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur A l 'heure où le métal reprend sa placeoù tout

Nouveau commentaire